Nouvelle École n°25-26 : L’éthologie

Nouvelle École n°25-26 : L’éthologie
« Ma réflexion me conduit à croire que les lois biologiques qui régissent les cellules vivantes, leur organisation en tissus et en êtres vivants, sont transposables aux groupes d’êtres vivants. C’est ce que j’appelle la biopolitique. La politique, n’est-ce pas l’art de l’organisation des groupes en société ? Cette théorie biopolitique rejoint d’ailleurs les conceptions de Konrad Lorenz » (M. Maurice Cornette, député de Bergues, délégué parlementaire auprès du ministre de l’Agriculture, La Voix du Nord, 26 octobre 1974).

Au sommaire :
« Konrad Lorenz et l’éthologie moderne », par Alain de Benoist
« Entretien avec Konrad Lorenz »

Et aussi…
« Le mythe du hasard », par Marc Beigbeder
« Les fondements de l’État libre d’Islande. Trois siècles de démocratie médiévale », par Frédéric Durand
« Présence de Montherlant », par Gabriel Matzneff et Pierre Pascal
« Culture », par Alain de Benoist
« La langue comme destin », par Friedrich Sieburg
« Bibliographie »
« Analyses »
« Recensions »
« Courrier »