Éléments n°89 : Europe, la mémoire païenne

Éléments n°89 : Europe, la mémoire païenne

Malraux n’a jamais dit que le « XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas », mais il a dit que « la tâche du prochain siècle, en face de la plus terrible menace qu’ait connue l’humanité, va être d’y réintégrer les dieux ». La question spirituelle n’est pas à cet égard un « luxe » dont on pourrait faire l’économie, pour éviter des querelles oiseuses ou des divisions inutiles. Elle est au cœur même des interrogations présentes, pour la simple raison qu’on ne saurait sortir de l’idéologie dominante sans répudier la matrice dont elle est issue. Quant à l’avenir, on peut se demander si la possibilité d’un sens ne réside pas d’abord dans la détresse spirituelle elle-même, dans la façon dont à travers cette détresse se révèle la nature ambivalente du nihilisme, à la fois déchéance totale et passage obligé d’une renaissance. On connaît la parole de Hölderlin : « Il est proche et difficile à saisir le Dieu. Mais là où est le danger, croît aussi ce qui sauve ». Dans Type, nom, figure, Jünger écrit : « Le recours aux mythes ne suffit plus […]. Nous devons remonter bien au-delà des types mythiques, et même des types tout court. Dieux et héros ne suffisent plus à détourner le Destin ».

Au sommaire :
« Comment peut-on être païen ? », entretien avec Alain de Benoist
« Ces vallées où meurent les dieux », par Éric Robert
« Quand l’Islande retrouve ses dieux », par Érik Franksson
« La religiosité cosmique de la Roumanie », par Bogdan Radulescu
« Des dieux et des livres. Une bibliothèque païenne », par André Duchenoy

Et aussi…
« Art contemporain : l’affaire “Krisis” », par Charles Champetier
« Censure : les surréalistes aussi ! », par André Coyné
« Juliette Binoche. La liberté, tout simplement », par Ludovic Maubreuil
« La voix de Paraz », par Paul Chambrillon
« Pourquoi il faut toujours relire “La père Goriot” », Michel Marmin
« Pourquoi la Belgique va exploser », entretien avec Luc Pauwels