Éléments n°48-49 : Tiers-mondisme et cause des peuples

Éléments n°48-49 : Tiers-mondisme et cause des peuples

Autour de 1905, le Tiers monde se tournait vers le Japon. Vers 1930, il se tournait vers l’Allemagne. Il s’est tourné ensuite vers les États-Unis et l’Union soviétique. Il a chaque fois été déçu. Il lui reste aujourd’hui à se tourner vers l’Europe, qui, à la recherche elle-même d’une troisième voie, est potentiellement l’allié de tous les pays qui, dans le monde, cherchent à échapper à l’emprise des superpuissances. Encore faut-il que l’Europe s’en rende compte, qu’elle fasse du dialogue Nord-Sud un moyen de briser la dialectique Est-Ouest, qu’elle donne l’exemple et aille de l’avant. Un rêve impossible ?

Au sommaire :
« Les métamorphoses du colonialisme », par Alain de Benoist
« La difficile naissance du tiers-mondisme, par Alain de Benoist
« Pour un autre tiers-mondisme », par Robert de Herte
« Le développement en question », par Robert de Herte
« Pour le Tiers monde, quelles solutions ? », par Alain de Benoist

Et aussi…
« Colloque du GRECE : la troisième voie »
« Une histoire de la génétique », par Yves Christen
« Le centenaire de Mendel », par Yves Christen
« Un stoïcien chez les médecins », par Guillaume Faye
« L’espace le plus difficile », par Claudine Glot
« Un prophète nommé Abellio », par Patrick Parment
« Ainsi parlait Zarathoustra », par Robert Dun
« Rougier contre la “mystique” démocratique », par Guillaume Faye
« Les voix sauvages », par Annie Rimorini
« La société multiraciale en question », par Guillaume Faye
« L’intégrisme musulman : une vraie révolution culturelle », par Pierre Vial