Nouvelle École n°49 : Les indo-européens

Nouvelle École n°49 : Les indo-européens

La modernité s’est voulue consommatrice et, finalement, liquidatrice du passé. Elle tend toujours plus à ignorer ce qui en lui constitue une dimension fondatrice du présent. Sur le passé le plus lointain, elle se révèle même franchement amnésique. L’héritage indo-européen fait pourtant partie de la mémoire la plus longue, et c’est pourquoi sa reconnaissance relève, elle aussi, du devoir de mémoire. Cet héritage, culturel au sens le plus large la langue est toujours plus qu’un simple moyen de communication , n’est évidemment pas exclusif d’apports ultérieurs, ni d’ailleurs non plus d’apports antérieurs. Tout héritage est composite, encore faut-il accepter d’en faire l’inventaire. Dans une époque de transition qui ressemble parfois à la fin d’un monde, il serait temps de connaître ce que fut le monde des débuts.

Au sommaire :
« Indo-Européens : à la recherche du foyer d’origine », par Alain de Benoist
« Bibliographie » 
« Dumézil », par Alain de Benoist
« L’habitat originel des Indo-Européens au regard de la linguistique », par Jean-Haudry
« Les Indo-Européens et le Grand Nord », par Jean Haudry
« Chronologie de la tradition indo-européenne », par Jean Haudry
« Indo-européens et “mentalité indo-européenne” », par Jean Haudry

Et aussi…
« Bibliographie »
« Nécrologie », Jules Monnerot, André Brissaud, Pierre Bercot