Nouvelle École n°48 : Ernst Jünger

Nouvelle École n°48 : Ernst Jünger

Le XXe siècle est le siècle où le Prix Nobel n’a pas été attribué à Ernst Jünger. C’est une façon comme une autre de le définir. Le XXe siècle n’a pas distingué l’écrivain qui s’y est distingué lui-même en le traversant de part en part, spirituellement et physiquement. Le Prix Nobel n’a pas été attribué à l’homme qui a caractérisé ce siècle par une succession de Figures : le Soldat du front, le Travailleur, le Rebelle et l’Anarque. À l’homme qui, au terme de ce siècle, a pu fêter de son vivant son propre centenaire : Ernst Jünger.

Au sommaire :
« Entretien avec Ernst Jünger », par Andrés Sánchez Pascual
« Une existence mythique », par Gerd-Klaus Kaltenbrunner
« L’archipel jüngerien », par François Poncet
« Jünger et la France », par Pierre Wanghen
« Le cas Jünger », par Armin Mohler
« Bibliographie 1 »
« Le droit spécial du nationalisme », par Ernst Jünger
« À propos du Travailleur », par Albrecht Erich Günther
« Dans les couloirs du labyrinthe : le journalisme politique dans les premières œuvres de Friedrich Georg Jünger », par Volker Beismann
« Dans la zone des balles dans la tête : Jünger et la NSDAP », par Werner Bräuninger
« Le retour des dieux : Friedrich Hielscher, écrivain politique », par Marcus Beckmann
« Ernst Jünger », par Friedrich Hielscher
« Ernst Niekisch », par Ernst Jünger
« Bibliographie 2 »
« Le bon point cardinal », par Friedrich Sieburg
« Rencontres chez Ernst Jünger », par Armin Mohler
« L’artiste et son modèle », par Serge Mangin
« Bibliographie 3 »

Et aussi…
« Bibliographie »
« Nécrologie », Jean Cau, Marija Gimbutas, F.J. Irsigler, Paul de Méritens, Jean-René Maréchal