Nouvelle École n°37 : Lectures de Heidegger

Nouvelle École n°37 : Lectures de Heidegger

Considéré par beaucoup comme le plus grand philosophe de notre temps, Martin Heidegger, disparu voici quelques années, méritait sans nul doute que Nouvelle École lui consacrât un numéro. Entreprise justifiée, sans doute, mais audacieuse : comment écrire sur un homme et une œuvre auxquels tant de commentaires et d’ouvrages ont déjà été consacrés ? Nous avons choisi, pour notre part, de donner sur ce sujet quelques grands éclairages, dans l’intention de permettre à nos lecteurs de percevoir toute l’importance d’une philosophie d’accès certes difficile, mais essentielle, dans l’intention aussi de tirer de cette philosophie les conclusions générales ou théoriques qui nous paraissent devoir l’être, dans l’espoir enfin d’inciter à des lectures complémentaires, à commencer, bien sûr, par celle de Heidegger lui-même.

Au sommaire :
« Pour en finir avec le nihilisme », par Guillaume Faye et Patrick Rizzi
« Le sacré : unité du monde et destin du peuple », par Patrick Simon
« Conception de l’homme et Révolution conservatrice : Heidegger et son temps », par Robert Steuckers
« Bibliographie heideggérienne »

Et aussi…
« Idée prussienne, destin allemand », par Gérard Nances et Robert Steuckers
« Les grandes dates de l’histoire de la Prusse »
« Bibliographie »
« Régis Debray et la “raison politique” », par Alain de Benoist
« Recensions »
« Courrier »
« Nécrologie », Carleton S. Coon, Jean-Yves Blochet, Roger Mucchielli, Donald A. Swan