Nouvelle École n°33 : L’idée nominaliste

Nouvelle École n°33 : L’idée nominaliste

« Nominalisme » : un mot qui surgit, de façon inattendue, dans le débat des idées. Mais précisément, on s’affronte aujourd’hui sur des sujets inattendus. Bernard-Henri Lévy, dans Le testament de Dieu (Grasset, 1979), pose la question : monothéisme ou polythéisme ? C’est une façon, parmi d’autres, d’aborder une alternative plus générale : universalisme ou nominalisme, essentialisme ou existentialisme, identité ou différence ? Il y a comme cela des termes et des sujets, qui forment et qui conforment l’esprit du temps.

Au sommaire :
« Le tournant nominaliste. Un essai de clarification », par Armin Mohler
« Fondements nominalistes d’une attitude devant la vie », par Alain de Benoist

Et aussi…
« Pensées », par Oswald Spengler
« “Virtus” et “Felicitas” », par Julius Evola
« Mort de l’idée olympique », par Henning Eichberg
« La classification des types ethnopsychiques », par George A. Heuse
« Éthologie et sciences humaines », par Giorgio Locchi
« L’agression et le lien : une lecture “éthologique” de Gobineau », par Annette J. Smith
« Rencontre avec Ernst Jünger. Un témoignage », par Robert de Moraes
« Cournot et les sciences humaines », par Julien Freund
« Une logique possible des phénomènes dit paranormaux », par Marc Beigbeder
« Bibliographie »
« Analyses », par Pierre Joannon
« Recensions »
« Courrier »