Éléments n°119 : Le salut par la décroissance ?

Éléments n°119 : Le salut par la décroissance ?

Dans de telles conditions, il est tout naturel qu’une autre théorie se fasse jour : celle qui cherche à organiser la décroissance. Le mot peut faire peur ou paraître utopique. C’est en tout cas une perspective qui mérite d’être explorée, ce que font d’ores et déjà, dans bien des pays, quantité d’économistes et de chercheurs. La décroissance représente une alternative en forme de rupture. Mais elle ne sera possible qu’à la condition d’une transformation générale des esprits. Serge Latouche parle à très juste titre de « décoloniser l’imaginaire ». Cela impose de combattre le productivisme sous toutes ses formes, en vue, non d’un retour en arrière, mais d’un dépassement. Il s’agit de faire sortir de nos têtes le primat de l’économie et l’obsession de la consom­mation, qui ont rendu l’homme étranger à lui-même. De rompre avec le monde des objets pour réinstituer celui des hommes.

Au sommaire :
« Objectif décroissance », par Alain de Benoist
« Quand il n’y aura plus de pétrole », par Alain de Benoist

Et aussi…
« Houellebecq, après l’humain… », par Camille Azé
« La droite en questions », par Dominique Venner et Alain de Benoist
« Wyndham Lewis, notre meilleur ennemi », par François Bousquet
« Le monde moderne décrypté par Slavoj Zizek », par Paul Masquelier
« Demain l’Imperium Romanum ? », entretien avec André Murcie
« L’actualité symptomale d’Éric Bourdon », par Paul Masquelier