Éléments n°116 : Quand l’Amérique était belle

Éléments n°116 : Quand l’Amérique était belle

« Depuis toujours, écrit Francis Fukuyama, les Américains ont considéré leurs institutions politiques, non comme de simples produits de leur his­toire, adaptés exclusivement aux peuples de l’Amérique du Nord, mais comme l’incarnation même de certains idéaux et aspirations universels destinés à s’étendre un jour au reste du monde ». Les valeurs améri­caines, ajoute Samuel Huntington, sont fondées sur « le protestantisme, l’individualisme, la morale du travail et la croyance que les hommes ont la faculté de créer un paradis sur terre ».

Au sommaire :
« Quand l’Amérique était belle », par Paul Masquelier

Et aussi…
« De Gaulle comme Napoléon », par Alain de Benoist
« Max Weber et le désenchantement du monde », par Éric Werner
« Comme un vol de condors hors du charnier natal ! », par André Murcie
« Quand la culture de gauche légitime le capitalisme… », entretien avec Costanzo Preve
« Science et conscience : l’esprit du cerveau », par François Delussis
« Christine Seiterlé et le monde », par Pierre Le Vigan