Éléments n° 100 : Le localisme, une réponse à la mondialisation

Éléments n° 100 : Le localisme, une réponse à la mondialisation

Penser globalement, agir localement : tel est le mot d’ordre de la micropolitique. Il s’agit d’en finir avec l’autorité et l’exper­tise qui viennent d’en haut, édictant à partir du sommet de la pyramide des règles générales, en même temps qu’avec une société où la richesse augmente au même rythme que se défait le lien social. Contre la mentalité d’assistance et l’État-Providence, il s’agit de travailler à la reconstruction de réseaux de récipro­cité, à la resocialisation du travail autonome, à l’apparition de nou­velles « niches » sociales, à la multiplication des « nœuds » au sein des « réseaux ». Il s’agit de faire réapparaître l’« homme habitant » (Pierre George) par opposition à l’homme qui n’est que producteur ou consommateur. Il s’agit de remettre le local au centre, et le global à la périphérie. Retour au lieu, au paysage, à l’écosystème, à l’équilibre. La vraie vie est ailleurs !

Au sommaire :
« Paysages et sens du lieu », par Luisa Bonesio
« Le sens de la limite contre la mégamachine », par Eduardo Zarelli
« Localisme et biorégionalisme », par Eduardo Zarelli
« Aux sources du biorégionalisme », entretien avec Peter Berg

Et aussi…
« Le point de vue d’un ami américain », entretien avec Paul Piccone
« Le monothéisme vu des Indes », par Alain Bernard
« Les paradoxes de la Collaboration », par Alain de Benoist
« Les Indo-Européens étaient bien… européens ! », par Jean Haudry
« Le polar français a-t-il encore une âme ? », entretien avec Jean-Pierre Deloux
« Didier dénonce sur… http://www.amnistia.net », par Pierre Bérard
« Gérard Blain, notre ami, notre camarade… », par Michel Marmin