Éléments n°81 : Italie, quo vadis ?

Éléments n°81 : Italie, quo vadis ?

Ce qui est sûr, enfin, c’est que l’Italie présente actuellement une sorte de concentré de tous les problèmes que connaît la démocratie par ces temps de modernité finissante : crise de la représentation, émer­gence d’un populisme susceptible de se combiner avec n’importe quelle idéologie, corruption des fonctions politiciennes, importance grandissante des médias, disparition des programmes au profit des slo­gans, essor d’un néorégionalisme de type économiste, discrédit de la classe politique et dissolution de la citoyenneté. L’Italie est ainsi entrée brutalement dans une période de transition à laquelle sont également voués ses voisins. On lui fait confiance parce qu’on l’aime. L’Italie, disait Byron, a « le don fatal de la beauté ».

Au sommaire :
« Où est passée l’Italie ? », par Marco Tarchi
« New Perspectives Quaterly, été 1994 », entretien avec Silvio Berlusconi et Achille Ochetto
« La chauvine comédie », par Sergio Benvenuto

Et aussi…
« La flûte de Pan de Jean Renoir », par Pascal Meynadier
« Un testament païen d’Albert Camus », par David Mata
« Les vulnéraires de Gabriel Matzneff », par Michel Dejus
« Olivier Carré habitait la foudre », par Jean-François Gautier
« Jacques Ellul, un dialogue avec Prométhée », par Charles Champetier
« Les naissances du monde », par Pierre Le Vigan
« Lecture de Léo Strauss, pour une philosophie politique », par Charles Champetier
« La fugue en Gascogne », par David Mata