Éléments n°31 : La guerre culturelle

Éléments n°31 : La guerre culturelle

Deux articles, bien entendu malhonnêtes, du Monde et du Nouvel Obser­vateur ont engagé début juillet une campagne contre la « nouvelle droite ». Ou plutôt : ont cru engager une campagne. La société de consommation est ainsi faite en effet qu’une campagne qui prend de l’ampleur n’est plus, très vite, une campagne. Elle devient un événement. L’Événement. En ce début d’été 1979, l’événement dans la presse parisienne, c’est donc la « nouvelle droite ». Comme chacun sait, le contenu du discours compte moins que le discours lui-même : aujourd’hui, il n’y a que le silence qui nuise vraiment. De ce point de vue, nos adversaires – dans la guerre idéologique à laquelle ils se livrent – ont fait un sérieux pas de clerc. On n’aurait pu rêver meilleure publicité. Il y a cinq ans, c’eût été trop tôt. Aujourd’hui, c’est le bon moment. Cette « campagne-événement » vient donc à son heure. Elle est pour nous un fait globalement très positif, en même temps qu’une justification pro­fonde de nos efforts.

Au sommaire :
« La guerre culturelle », par Jean Mabire
« Un Français malade de la France », par Michel Marmin
« La tentation du fanatisme », par Pierre Vial
« Histoire d’une rébellion », par Gérard Blain

Et aussi…
« Lovecraft, l’Hyperboréen », par Jacques Delort
« La BD entre deux continents », par Christian Lahalle
« J’ai rencontré S.A.S. », par G. P.
« Le péril américain », par Julius Evola
« Le terrorisme désenchanté », par Michel Marmin
« La leçon de Furtwängler », par Jean-Pierre Tardif
« Herzog sur le chemin des glaces », par Dominique Pradelle
« Aux sources du totalitarisme », par Augustin Cochin