Éléments n°2

Éléments n°2

Nous sommes aujourd’hui dans la pire situation. L’avortement reste interdit. Mais, dans ces villes mondiales où la famille nombreuse fait déjà figure de provincialisme, c’est l’idéal bourgeois de la « famille-squelette » (père, mère, enfant unique) qui préside aux modes, à l’éducation, au loge­ment. Les lois sur l’avortement doivent être revues, mais les conditions d’un nouvel essor démographique doivent aussi être réunies. Si l’on doit pouvoir ne pas avoir d’enfants, on doit surtout pouvoir en avoir. C’est là le sens de notre dossier. Pour le projet de loi gouvernemental et pour une politique positive de natalité : les deux en même temps, et sans contradiction. Pour que l’instinct de vie s’exprime à nouveau. Qu’il y ait abondance d’enfants. Mais abondance voulue.

Au sommaire :
« Avortement : le vrai débat »